Le Berger Blanc Suisse : Le compagnon idéal ?

C'est un chien heureux avec son maitre. Il est un excellent compagnon de jeu tout particulièrement avec les enfants.

Le berger blanc suisse est très sensible et intelligent. La caractéristique principale de cette race est la fidélité

et l'écoute de son maître. Contrairement à d'autres bergers, il n'écoute pas que son maître, mais aussi la famille de son maître.

Historique de la race

C’est en Allemagne, vers 1890,

que débute l’histoire du Berger Blanc Suisse.

Un dénommé Max Von Stephanitz

avait en tête de créer l’idéal en matière

de chien de berger.

Il réussit à créer des Bergers allemands,

mais la couleur blanche n’était plus admise

une fois que le standard a été établi.

Il n’était pourtant pas rare d’obtenir un chiot immaculé mais les éleveurs taisaient

leur existence. 

Le Berger Blanc Suisse n’est apparu officiellement en Allemagne qu'en 1980.

Des clubs d’éleveurs apparaissent petit à petit

à travers le monde mais cette race

n’est officiellement standardisée

qu’en janvier 2003.

La Suisse avait alors demandé

à ce qu’on lui accorde la « paternité »

de cette race. 

Histoire du chien
La couleur blanche est une couleur typique et ancienne des chiens de berger. Au départ de l'élevage du berger allemand,

la disposition à avoir des poils blancs était même très répandue. Auparavant, le berger blanc suisse était appelé berger suisse, mais en raison de la couleur blanche de sa fourrure, son nom est devenu "Berger blanc suisse"

En 1899, le premier berger allemand a été enregistré dans le livre d'origine du club de bergers allemands.

On sait que le grand-père de ce chien nommé «Horand von Grafath» était un chien de berger tout blanc appelé «Greif».

En 1913, le premier berger blanc a été enregistré dans le livre d'origine des bergers allemands.

Dès 1933, la couleur «blanche» fut interdite dans le standard des bergers allemands. Dès lors, le «berger allemand blanc»

fut interdit d'élevage et d'exposition. La plupart des chiots blancs furent tués immédiatement après leur naissance.

Le «berger allemand blanc» a pu survivre grâce aux nord-américains qui ont continué l'élevage.

C'est en 1964 que se forme, en Californie, le premier club de berger blanc, cela afin de défendre et préserver la race.

En 1967 Madame Agatha Burch importa le premier chien des États-Unis : «Lobo White Burch» était né le 5 mars 1966

avant que l'American Kennel Club (AKC) ait rayé le «berger allemand blanc» de son livre de races.

Pour cette raison, il a pu être enregistré dans le livre des Origines Suisse (LOS) de la SCS sous le nom de «berger allemand blanc». Avec ce mâle et Dixi Weisse Perle et Leika.

La femelle anglaise «White Lilac of Blinkbonny» Madame Burch a fait une portée qui a pu être encore enregistrée dans l'appendice LOS. Par la suite, la Fédération cynologique internationale a fermé tous les livres de descendants aux bergers allemands blancs dans le monde. Deux portées supplémentaires de l'élevage «Shangrila's» de Madame Burch n'ont donc pas pu être enregistrées.

Novembre 2002, La FCI accepte provisoirement le Berger suisse sous le nom de "BERGER BLANC SUISSE".

Depuis 2003, la Fédération SCC reconnaît enfin la race sous le nom de Berger Blanc Suisse. Il peut obtenir le LOF.

En 2011, la SCC distingue deux races distinctes: les BBS à poils longs, et les BBS a poils mi-longs,

ces deux races seront à partir de là jugées séparément lors des expositions canines.

Particularités physiques
Le Berger Blanc Suisse est physiquement semblable au Berger Allemand si l'on exclut la couleur :

de taille moyenne mais robuste, élégant et bien musclé.

Son poil : double, il peut être long ou de longueur moyenne.
Sa couleur :  entièrement blanc.
Sa tête : crâne peu bombé, stop peu marqué et truffe de taille moyenne. 
Ses oreilles : attachées haut et parallèles, elles sont bien dressées. Les pointes vont vers l’avant. 
Ses yeux : de taille moyenne et en amande. Leur couleur est brun plus ou moins foncé. 
Son corps : la musculature est impressionnante bien que l’ensemble soit parfaitement harmonieux.

Le dos est horizontal.
Sa queue : attachée bas, elle peut descendre sous le jarret. Elle est très touffue et se présente sous forme de sabre.

Comportement et caractère
Le Berger Blanc Suisse est un chien qui s’attache énormément à ses maîtres. Très doux, de nature curieuse,

il peut être très attentif aux activités de bricolage et de jardinage comme il aime expérimenter de nouveaux jeux.

Très intelligent, l’agressivité ne fait pas partie de son caractère, ce qui en fait un très bon animal de compagnie pour les jeunes enfants. Son unique point faible est qu’il supporte mal la solitude. Il lui faut donc beaucoup d’affection et de présence humaine.

Il peut aussi faire un bon chien de garde.

Éducation :
Le Berger Blanc Suisse est moyennement docile. Il faut l’éduquer fermement mais en douceur à cause de son extrême sensibilité. Plus tôt il est habitué à une situation, plus vite il s’y adapte. Il doit donc se familiariser aux habitudes de la maisonnée

(rythme de vie, heures des repas, etc.) très tôt pour ne pas se sentir délaissé. Il a certes besoin d’affection,

mais il est préférable de ne pas lui témoigner un intérêt excessif. Il risquerait de trop s’attacher

et aurait beaucoup de mal à supporter les absences (même courtes) de ses maîtres. Adapté au travail,

Le Berger Blanc Suisse peut remplir beaucoup de fonctions d'utilité (chien de patrouille, antidrogue, anti-explosif, etc.)

Santé :
Le Berger Blanc Suisse, qui peut vivre près de 14 ans, est une race très solide. Parfois sujet à des diarrhées,

il peut aussi connaître une dysplasie des hanches Son souci serait plutôt affectif du fait, justement,

qu’il peut être hyper attaché à ses maîtres. Veillez à le protéger des tiques et des puces sans interruption dans le temps

Entretien :
Le Berger Blanc Suisse ne requiert qu’un minimum de soin au quotidien. Etant un chien calme, il ne réclame pas beaucoup

de sorties. Son entretien est assez aisé. Il connaît 2 mues par an et ces périodes de mue durent entre 3 semaines

et un mois chacune.

Sorties : 
Le Berger Blanc Suisse apprécie le grand air. Les promenades seront de préférences régulières mais peuvent se limiter

à une fois par jour. Elles ne sont pas forcément longues non plus. 

Hygiène :
Les poils blancs du Berger Blanc Suisse sont autonettoyants. Un brossage quotidien est recommandé,

particulièrement durant les périodes de mue. Par contre, le lavage ne se fera pas plus de 2 fois par an.

Conditions de vie :
Le Berger Blanc Suisse sait s’adapter à toutes les situations, du moment qu’il est auprès de ses maîtres.

Il a besoin de se dépenser physiquement avec des vraies balades 2 à 3 fois par jour. Un jardin ou une cour le satisfait

mais il aime se défouler à la campagne. L'appartement seul toute la journée est absolument exclu pour cette race.

Le chien dans le détail

Aspect général

Chien de berger blanc, robuste, bien musclé, de taille moyenne, à oreilles dressées et à poil double de longueur moyenne ou long; il est de forme rectangulaire; doté d'une ossature moyennement lourde, sa silhouette est élégante et accuse des formes naturellement harmonieuses.

Proportions importantes

Forme rectangulaire légèrement allongée. Le rapport entre la longueur du corps et la hauteur au garrot est de 12 : 10.

Comportement et caractère

Plein de tempérament sans être nerveux, il est attentif et vigilant; gentil, confiant et fidèle envers les membres de son entourage familier; bien équilibré et facile à éduquer; dans des circonstances in connues, il est d'abord prudent et plein de retenue,

puis curieux. Il est utilisé dans de multiples activités, on le connais maintenant comme chien guide d'aveugles,

chien de défence et de travail, chien de recherche, chien de berger, etc... et se dinstigue aussi en agitity.

Tête et crâne

Tête : Puissante, sèche et finement ciselée; la grosseur de la tête est proportionnelle à celle du corps;

vue de dessus et de profil, elle a la forme d'un cône tronqué qui s'amenuise en direction du nez.

Les lignes supérieures du crâne et du chanfrein sont parallèles.
Crâne : Peu bombé; dépression médiane à peine ébauchée.
Stop : Accusé, mais en pente douce.
Région faciale

Museau : Solide et de longueur moyenne, le chanfrein et la ligne inférieure du museau sont droits

et convergent légèrement en direction de la truffe.
Truffe : De forme normale et de grandeur moyenne; une couleur noire est recherchée; la truffe de neige est tolérée.
Lèvres : Noires, sèches et bien adaptées.
Mâchoires et dents : Denture robuste et complète avec articulé en ciseaux, les dents étant implantées à l'équerre par rapport aux mâchoires.
Yeux : En forme d'amande, de grandeur moyenne, en position légèrement oblique, avec des paupières bordées de noir

qui épousent bien la forme du globe oculaire; leur couleur est brun-foncé à noir.
Oreilles : Attachées haut, il s'agit de grandes oreilles portées parfaitement dressées, parallèles et pointant bien

vers l'avant en forme de triangle allongé qui s'arrondit légèrement à son extrémité; elles sont couvertes d'un poil court.
Cou

De longueur moyenne et bien musclé, il se greffe en largeur sur le tronc; pas de fanon; le bord supérieur du cou,

galbé avec élégance, va en ligne continue de la tête portée modérém ent haut jusqu'au garrot; le bord inférieur du cou

va en ligne harmonieusement arrondie de la gorge au poitrail.

Corps

Généralité : Vigoureux, bien musclé, de longueur moyenne.
Garrot : Accentué, il s'efface progressivement dans le cou et le dos.
Dos : Droit, horizontal, bien musclé.
Croupe : Longue et de largeur moyenne; à peu près horizontale à son attache, elle s'incline ensuite doucement vers l'arrière.
Poitrine : Pas trop large, bien descendue jusqu'au niveau du coude, elle mesure en hauteur environ la moitié de la hauteur

au garrot. Cage thoracique ovale, bien développée vers l'arrière, avec poitrail bien marqué. Ventre et flancs minces et fermes;

ligne de dessous légèrement remontée.
Queue : En forme de sabre bien touffue sur tout son pourtour; elle va en s'amenuisant vers son extrémité;

attachée plutôt bas, elle atteint au minimum le jarret; au repos, elle pend ou elle est légèrement incurvée

vers le haut dans son dernier tiers; quand le chien est en éveil, elle est portée plus haut, mais jamais plus haut que la ligne du dos.

Membres antérieurs

Généralités : Ils sont forts, secs, de largeur et épaisseur moyenne. Vus de face droits et modérément écartés; vus de profil,

bien angulés; coudes bien au corps.
Epaules : Omoplate longue, bien oblique et formant un angle correct avec le bras; toute la région de l'épaule est bien musclée.
Avant-bras : Long, droit, sec.
Bras : Droit, assez long, bien musclé.
Métacarpe : Solide, peu fléchi.
Membres postérieurs

Généralités : Ils sont forts, secs, de largeur et épaisseur moyenne. Vus de derrière, droits et parallèles et modérément écartés; vus de profil, suffisamment angulés.
Cuisses : De longueur moyenne, fortement musclée.
Jambes : De longueur moyenne, en position oblique, bien musclée et dotée d'une ossature fine.
Métatarse : De longueur moyenne, droit, sec; les ergots doivent être éliminés.
Jarret : Robuste avec bonne angulation.
Pieds : Ovales; les pieds postérieurs sont un peu plus longs que les pieds antérieurs; doigts bien serrés et cambrés;

coussinets résistants et noirs; ongles de couleur foncée recherchés.

Allures

Démarche souple au rythme régulier, dégagée et soutenue; foulées de grande amplitude avec poussée puissante des postérieurs; au trot le mouvement est tout spécialement étendu, allant et facile.

Robe

Couleur : Couleur Blanc, de préférence blanc pur.
Poil : Poil double de longueur moyenne ou long, dense et bien couché; sous-poil abondant, poil de couverture lisse et dru;

le museau, la face, les oreilles et les faces antérieures des membres ont un poil un peu plus court; à la nuque

et à la face postérieure des membres, le poil est un peu plus long; un poil légèrement ondulé, mais dur est admis.
Peau : Exempte de rides et de plis, d'une pigmentation foncée, elle enveloppe les muscles de sa texture fine et lisse.

Taille et poids

Hauteur au garrot : De 60 à 66 cm pour les mâles et de 55 à 61 cm pour les femelles.
Poids : Environ 30 à 40 kg pour les mâles et environ 25 à 35 kg pour les femelles.

Défauts

Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité

et de ses conséquences sur la santé et le bien-être du chien.

Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d’ordre physique ou comportemental sera disqualifié.

En particulier

Présence discrète de poil fauve charbonné clair (léger ombrage de couleur jaunâtre à brun rouge) à la pointe des oreilles,

sur le dos et sur la queue.

Défauts graves

Sujet d'aspect disgracieux, de forme carrée (trop court). 
Caractère sexuel distinctif des mâles et des femelles insuffisamment marqué.
Yeux bleus, yeux globuleux.
Absence d'autres dents que les M3 et au plus de deux PM1. 
Oreille tombante, divergente ou convergente, oreille cassée.
Ligne du dos fortement déclive. 
Queue enroulée, cassée, en crochet portée sur le dos. 
Poil de couverture souple, soyeux, laineux, bouclé, mal couché.
Poil nettement long sans sous-poil. 
Présence marquée de poil de couleur fauve charbonné claire (marques de couleur jaunâtre à brun- rouge)

à la pointe des oreilles, sur le dos et sur la queue.
Absence de pigment, sujet albinos.
Chien peureux, chien agressif.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© White Pearl of Chester & JohnSAS.digital

Appel

Email